...shoot again.

Parce que voyez vous, sur ce modèle, il n'est pas besoin que l'animal fasse basculer quelconque trappe pour se retrouver piégé - le mulot étant significativement plus léger que la souris, ça fait toute la différence : j'en connais une (mulotte - oui, j'ai décidé que c'était une damoiselle) qui s'est pas gênée pour piquer deux ou trois fois la croquette (oui, bin oui...) que j'avais posée pile-poil sur la trappe en question.

:)